Eco Projet

A votre écoute

pour toutes questions

der-des-der-SHL-2.jpg

Tazarine, petit village en bordure de désert à 3 heures environ au Sud de Ouarzazate

 

NAISSANCE d’une rencontre avec l’Association des Femmes de l’Avenir de Tazarine

Tout a commencé en Avril 2017 lors de ma rencontre avec l’Association Française de soutien au développement Leila & Nawelle. Cette association a son siège social à Prades (66), le village où j’habite. Après des échanges en France et à Tazarine, je suis interpellée par ces Femmes qui ont pour projet la création de serviettes hygiéniques lavables. A ce moment-là, le projet est encore une petite graine que l’on essaye de mettre en terre. Petit à petit, les Femmes du village sont formées à l’utilisation de la machine à coudre et à la conception des serviettes.

C’est en Juillet 2018, que les premières serviettes sortent de l’atelier de confection pour venir jusqu’ à moi. Surprise ! la créativité des Femmes Marocaines au service d’autres Femmes du Maroc et d’Europe.

POURQUOI LES SERVIETTES HYGIENIQUES LAVABLES A TAZARINE ?

Ici, dans ce village au bord du désert, la période des règles est souvent mal vécue car la plupart des femmes n’ont pas de protections efficaces. Afin d'améliorer le confort de la période des règles nous allons distribuer un coffret de SHL (serviettes hygiéniques lavables) aux jeunes filles autour de Tazarine et Alnif au Maroc.

Ces SHL sont en production à Tazarine à l'association Club des femmes de l'avenir dans le cadre d'un projet à trois objectifs

=Développer une source de revenus pour les femmes couturières

=Préserver l'environnement et la santé 

=Éviter l'absentéisme scolaire pendant la période des règles.

Chacun des achats effectués permet de contribuer au financement de ces coffrets.

 

MATERIAUX UTILISES pour la confection des serviettes

Les serviettes hygiéniques sont composées de 3 couches, en tissus de France :

 

  • 1ère : couche superficielle de coton bio  : en contact avec la peau

  • 2ème : couche absorbante en différentes matières : Zorb oekotest / Bambou bio/ voile de coton  bio. (Le Zorb a une plus grande capacité d’absorption) : à l’intérieur de la serviette

  •  3ème : couche imperméable en PUL Oekotest : en contact de la culotte.

LE MOMENT EST VENU DE CHANGER NOS HABITUDES

 

Infos enquête Conso Globe – Planétoscope : la planète vivante !

13 fois par an et 520 fois dans sa vie, une femme a besoin d'une serviette ou d'un tampon hygiénique. A l'échelle mondiale, cela représente une consommation de 1447 serviettes hygiéniques chaque seconde, soit 45 milliards par an.

En moyenne, une femme utilise au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons, applicateurs, emballages individuels).

Ce sont chaque année, plus de 45 milliards de serviettes hygiéniques qui sont jetées dans le monde.

 

Il faut 500 ans à ces produits hygiéniques pour se dégrader, c'est-à-dire autant qu'une bouteille en plastique. Ce qui fait de l'industrie des protections hygiéniques l'une des plus polluantes au monde, selon Greenpeace.

 

Selon la marque Natracare, chaque année, rien qu’en Grande-Bretagne, nous aurions besoin de creuser un trou de 230 m de largeur sur 230 mètres de profondeur pour enterrer les serviettes hygiéniques et tampons usés jetés par les femmes.

 

Vous avez envie de prendre votre vie de Femme en main en oeuvrant pour la planète. Plusieurs tailles au choix suivant la Femme que vous êtes pendant vos lunes, le début ou la fin, le jour ou la nuit, si c’est en complément d’une cup, etc… Envie d’en discuter, de les découvrir, les toucher, les acheter, les offrir,  je suis à votre disposition, en France ou au Maroc, suivant la période.

© Sofi Monsimer 2019  |  Mentions légales